Réflexions sur la question gay

$320

Salué comme un événement à sa parution en 1999, ce livre s’est vite   imposé comme un classique de la discussion à l’échelle internationale. Il introduisait   une rupture dans l’analyse de la formation des identités et des politiques minoritaires. « Au commencement, il y a l’injure ». La première phrase de l’ouvrage constitue le point de départ d’un ensemble de réflexions qui renouvellent   l’approche de l’assujettissement et de la domination. Il s’agit d’insister sur la force du langage et de la stigmatisation. Mais aussi de réinscrire la violence des mots qui blessent dans une théorie générale de l’ordre social et des mécanismes de sa reproduction. Trois grandes parties se succèdent alors. D’abord, une « anthropologie sociale » de l’expérience vécue. Ensuite une analyse historique de la dissidence littéraire et intellectuelle et de la prise de parole « homosexuelle », des hellénistes d’Oxford au milieu du XIXe siècle jusqu’à André Gide, en passant par Oscar Wilde et Marcel Proust. Enfin, une passionnante réinterprétation des évolutions de Michel Foucault   dans sa pensée du pouvoir et de la résistance. Ce livre majeur, entièrement revu pour cette nouvelle édition, fournit   plus que jamais des instruments à tous ceux qui veulent penser la différence et l’émancipation.   Didier Eribon est philosophe et professeur à l’université d’Amiens. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels une célèbre biographie de Michel Foucault (Fayard, 1989 ; nouvelle édition Champs-Flammarion, 2011), Une morale du minoritaire (Fayard, 2003), Echapper à la psychanalyse (Leo Scheer, 2005), Retour à Reims (Fayard 2009 ; Champs-Flammarion, 2010).

 

Categoría:

Descripción

  • Format Broché
  • EAN139782081231627
  • ISBN978-2-08-123162-7
  • Éditeur Flammarion
  • Date de publication05/08/2009
  • Collection Champs essais
  • Nombre de pages816
  • Dimensions1 x 1 x 0 cm
  • Poids432 g
  • Langue français

Valoraciones

No hay valoraciones aún.

Sé el primero en valorar “Réflexions sur la question gay”

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.